Le confit de canard : on redécouvre ce mets emblématique

Le confit de canard : on redécouvre ce mets emblématique

Catégories : Plats , Recettes

Plat emblématique du Périgord, mais plus généralement du Sud-Ouest, englobant les Landes et le Gers, le confit de canard fait partie de toutes les spécialités au restaurant ou chez les traiteurs de ces régions françaises. Et bien sûr, c’est le plat avec lequel on repart dans ses valises lorsqu’on part en vacances dans cette partie de la France. Car typiquement le confit de canard fait partie de ces petits plats que vous pouvez préparer au dernier moment et qui accompagné de pommes de terre fera le bonheur de tous les gourmands.

Mais avant d’être un mets incontournable de la cuisine du Sud-Ouest, le confit de canard est un mode de conservation ancestral ! On vous dit tout.

Les origines du confit de canard

Depuis 5 000 ans, la graisse de canard sert à la conservation de sa viande cuite. C’est à l’Antiquité qu’on a découvert que la graisse en empêchant le passage de l’air, protégeait la viande de canard de tout pourrissement. Une fois cuite et largement salée, la chair était ainsi conservée pour être consommée pendant les périodes de disette.

Mais bien entendu, de nombreuses autres méthodes ont été inventées avec le temps pour conserver la viande, qu’elle qu’en soit sa provenance. Par fumage, boucanage, séchage ou sucrage, les possibilités sont vastes pour des résultats et des goûts tout aussi différents. Aujourd’hui bien sûr de nombreuses méthodes sont disponibles pour conserver votre viande, comme la congélation ou le sous vide par exemple. Mais ces nouvelles méthodes de conservation ne modifient pas de façon intrinsèque les saveurs des aliments, comme le fait de confire ses cuisses de canard par exemple !

Comment réchauffer vos confits de canard ?

Si vous commandez sur notre boutique en ligne nos confits de canard, vous serez certains de déguster des cuisses savoureuses et moelleuses… mais encore faut-il savoir les réchauffer dans la plus pure tradition !

Car non, il est hors de question de réchauffer votre petit plat au micro-ondes : c’est tout bonnement interdit ! Un confit se fait réchauffer lentement et avec amour.

Vous l’aurez compris votre confit est donc conservé dans sa graisse, cette même graisse dans laquelle il a été cuit. Ce mode de préparation vous assure une chair fondante et moelleuse à souhait. Ainsi, quand vous ouvrirez votre conserve, commencez par retirer le surplus de graisse de vos cuisses : ne la jetez pas mais conservez la pour faire revenir par exemple vos légumes. Ils n’en seront que plus savoureux. Puis deux principales solutions de réchauffage s’offrent à vous. Au four ou à la poêle, le tout est de conserver une peau croustillante mais une viande moelleuse sans être sèche. Ainsi, à la poêle, vous les ferez revenir à feu moyen côté peau en premier, puis lorsque vous les retournerez, il vous faudra retirer le surplus de graisse. Au four, vous placerez les cuisses dans un plat adapté, peau vers le bas une nouvelle fois, à 150°C. Sortez les cuisses quand elles sont bien dorées, soit environ un quart d'heure !

Et en termes d'accompagnement ? Bien sûr, les traditionnelles pommes de terre sarladaises seront les bienvenues, mais ne vous arrêtez pas à cette coutume. Si vous êtes très patates, vous pouvez opter pour un gratin dauphinois par exemple, mais pourquoi ne pas cuisiner des haricots verts ou des cèpes dans cette graisse que vous avez mise de côté initialement ? Vous l'aurez compris, accompagner vos confits de canard est un jeu d'enfants !

 

Partager ce contenu